Déplacements en France et en Italie ( document actualisé 24 janvier 2021)


Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de Covid-19 et de ses variants. Dès lors, tout déplacement international – depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger – est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.

Quels sont les déplacements actuellement autorisés sur le territoire français ?

  • Les déplacements inter-régions sont autorisés ;
  • Fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtre, musée) ;
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique ;
  • Un couvre-feu est en vigueur de 18h00 à 6h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours. Pendant le couvre-feu, il faut que le déplacement soit justifié par un des motifs inscrits sur l’attestation en ligne sur le site Gouvernement.fr. Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect.

A compter du dimanche 24 janvier 2021, un voyageur venant d’un pays de l’Union Européenne devra présenter un test PCR négatif de moins de 72h pour pénétrer sur le territoire national. Il s’engage sur l’honneur (formulaire) à s’isoler pendant sept jours une fois arrivé en France, puis à refaire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l’issue de cette période de sept jours. Cependant, ces mesures ne s’appliquent ni aux frontaliers ni aux voyageurs arrivant par voie terrestre (par la route et par le train). Le décret est en cours de parution, la liste des autres exemptions n’est pas encore connue.

Quels sont les déplacements actuellement autorisés sur le territoire italien ?

Le décret-loi (DPCM) prévoit quatre catégories de risque de transmission du virus selon les régions italiennes :

  • zone rouge pour un risque maximal ;
  • zone orange pour un risque élevé ;
  • zone jaune pour un risque modéré ;
  • zone blanche pour un risque réduit.

Il est interdit de se déplacer à partir, de et vers les zones oranges et rouges (saufs pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité absolue), ainsi que les déplacements entre les communes de ces zones. Dans les zones jaunes, seul le déplacement au sein de sa région est autorisé, mais il faut un motif impérieux pour changer de région (même entre deux régions jaunes).

Le transit par ces zones reste autorisé, à condition que le déplacement soit motivé par des raisons professionnelles, de santé, de nécessité absolue ou le retour au domicile habituel.

Tout déplacement pendant le couvre-feu (de 22h à 5h) ou dans les zones orange et rouge doit être justifié par une attestation (disponible sur le site du ministère de l’Intérieur).

Je suis en Italie : puis-je me rendre en France ?

Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de Covid-19 et de ses variants. Dès lors, tout déplacement international – depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger – est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.

Si vous ne pouvez pas reporter votre voyage, alors veillez bien à respecter les mesures décidées dans les deux pays.

A compter du dimanche 24 janvier 2021, un voyageur venant d’un pays de l’Union Européenne devra présenter un test PCR négatif de moins de 72h pour pénétrer sur le territoire national. Il s’engage sur l’honneur (formulaire) à s’isoler pendant sept jours une fois arrivé en France, puis à refaire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l’issue de cette période de sept jours. Cependant, ces mesures ne s’appliquent ni aux frontaliers ni aux voyageurs arrivant par voie terrestre (par la route et par le train). Le décret est en cours de parution, la liste des autres exemptions n’est pas encore connue.

A votre retour en Italie, vous devrez présenter le résultat négatif d’un test de dépistage de moins de 48h ou vous soumettre à un isolement de 14 jours. Voir question « Je suis en France et dois me rendre en Italie, dois-je faire un test de dépistage Covid ou faire une quarantaine ? ».

Vous pouvez vérifier votre situation personnelle en répondant au questionnaire interactif mis en ligne par le ministère italien des affaires étrangères (italien ou anglais).

Je suis en France : puis-je me rendre en Italie ?

Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de Covid-19 et de ses variants. Dès lors, tout déplacement international – depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger – est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.

Les déplacements sont autorisés pour des motifs impérieux et vous êtes soumis aux règlementations des deux pays.

Vous pouvez vérifier votre situation personnelle en répondant au questionnaire interactif mis en ligne par le ministère italien des affaires étrangères (italien ou anglais).

En revenant en France, vous devrez présenter un test PCR négatif de moins de 72h pour pénétrer sur le territoire national, vous engager sur l’honneur (formulaire) à vous isoler pendant sept jours une fois arrivé en France, puis à refaire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l’issue de cette période de sept jours. Cependant, ces mesures ne s’appliquent ni aux frontaliers ni aux voyageurs arrivant par voie terrestre (par la route et par le train). Le décret est en cours de parution, la liste des autres exemptions n’est pas encore connue.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.