Déconfinement : Nouvelles mesures en Italie à partir du 4 mai 2020


Veuillez trouver ci-dessous toutes les modifications ( en gras) depuis le 4 mai dernier et le début du dé-confinement en Italie.

 

1/ Faut-il porter un masque ?

En Italie, à compter du 4 mai, il est obligatoire de porter un masque dans les lieux fermés accessibles au public, y compris dans les transport publics, et partout où il n’est pas possible de garantir le maintien d’une distance interpersonnelle de 1 mètre. Les enfants de moins de six ans ne sont pas soumis à cette obligation,
ainsi que les personnes souffrant de formes de handicap non compatibles avec l’utilisation continue du masque. Il est possible d’utiliser des masques jetables ou lavables, à condition que le nez et le menton soient couverts.Mais le port du masque ne doit surtout pas dispenser de respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale.

2/ Quelles sont les mesures prises par le Gouvernement italien ?Face à l’épidémie du Covid-19, le gouvernement italien a adopté les décrets du Président du Conseil des ministres (DPCM) du 9 mars, 11 mars, 22 mars, 25 mars, 28 mars, du 1er avril et du 26 avril 2020. Dans ce cadre, des mesures strictes s’appliquent afin de limiter la propagation du coronavirus ; elles sont en vigueur sur l’ensemble du territoire, dans un premier temps jusqu’au 18 mai 2020.

3/ Peut-on se déplacer ?

Les déplacements au sein d’une région sont possibles :
– pour se rendre au travail (mais il est fortement recommandé de travailler à distance ou de prendre des congés) ;
– pour des motifs de santé ;
– pour l’achat de biens essentiels ;
– pour pratiquer une activité physique de façon individuelle, en respectant la distance d’au moins 2 mètres à l’égard des autres personnes.
– pour rendre visite à des proches (à compter du 3 mai), à condition d’éviter tout rassemblement, en respectant les gestes barrières et en portant un masque.
Un déplacement inter-régional ou international ne peut se faire que pour des raisons professionnelles, de santé, d’urgence ou pour rejoindre son domicile habituel. Il faut toujours être en mesure de prouver le motif de votre déplacement, au moyen d’une déclaration sur l’honneur dont le formulaire peut être téléchargé sur le site du ministère de l’intérieur italien [1].
4/ Les magasins sont-ils ouverts ?

Seuls restent ouverts les magasins de produits de première nécessité (alimentation), kiosques à journaux, bureaux de tabac et pharmacies.
Les parcs et jardins publics rouvrent après le 3 mai.

Sont fermés :
–  Les écoles, collèges et universités ;
–  Les centres commerciaux, à l’exception de ceux dédiés à la vente de produits de consommation courante (alimentation, pharmacie, première nécessité) ;
–  Les bars, restaurants et autres établissements de restauration ;
–  Les établissements récréatifs ;
–  Les établissements culturels, musées et bibliothèques ;
–  Les stations de sport d’hiver et toutes les installations sportives,gymnases et clubs de sport, publics ou privés ;
–  Les parcs d’attraction, les parcs à thèmes et les lieux de spectacles publics couverts ou ouverts ;
–  Les établissements de jeu (salles de jeux, casinos, bingos…) ;
– Les commerces, entreprises et industries non essentiels (cf. décret du 22 mars)5/ Quelles sont les mesures prises en France ?

Depuis le 17 mars, les autorités françaises ont également adopté le même type de mesures sur l’ensemble du territoire national au moins jusqu’au 11 mai. Vous trouverez toute l’information sur la situation en France sur le site du Gouvernement. [2]

6/ Peut-on voyager ?

Les voyages augmentent la propagation du virus.
Les déplacements sont interdits sur tout le territoire italien, sauf pour des raisons professionnelles attestées, des motifs de santé, en cas d’urgence absolue ou pour rentrer à son domicile (après le 3 mai). Les autorités italiennes demandent donc aux personnes de rester confinées là où elles se trouvent. Ces mesures s’appliquent à tous, y compris aux ressortissants français qui se trouvent en Italie.
Les Français résidents en Italie qui voudraient se rendre en France pour d’autres motifs (visite familiale sans urgence, résidence secondaire, vacances) risquent d’être refoulés à la frontière ou à l’embarquement par les autorités italiennes.

7/ En arrivant en Italie, dois-je observer une quarantaine ?

Toute personne entrant en Italie est tenue de se soumettre à une mesure d’auto-isolement pour une période de 14 jours et de se signaler aux autorités sanitaires locales (liste en ligne [3].). En cas d’apparition de symptômes durant cette période, vous devez immédiatement en informer les autorités sanitaires.
Si vous arrivez de l’étranger, vous ne pouvez pas emprunter les transports publics, mais uniquement des moyens privés. En arrivant sur le sol italien, si vous ne parvenez pas à rejoindre votre lieu de quarantaine, la protection civile vous en désignera un et les frais seront à votre charge.
Ces mesures ne s’imposent pas aux travailleurs frontaliers, ni aux professionnels de santé, ni aux équipages de transport des passagers et des marchandises se déplaçant pour des motifs directement liés à leur activité professionnelle.
Une dérogation est également prévue à compter du 4 mai pour les voyages exclusivement professionnels et dont le séjour ne dépasserait pas 72h (+48 si justifié). A l’issue de cette période, le voyageur est tenu de quitter le territoire, sans quoi il devra entamer une quarantaine.

8/ En arrivant en France, dois-je observer une quarantaine ?

Les voyageurs arrivant en France en provenance d’Italie (ou d’un autre pays de l’UE ou du Royaume-Uni) ne seront pas soumis à une quarantaine obligatoire s’ils ne présentent aucun symptôme du covid-19.

En arrivant en France, les autorités vous recommandent :
– d’adopter les mesures barrières et les bonnes pratiques d’hygiène : se laver les mains régulièrement ; tousser dans son coude ; utiliser des mouchoirs à usage unique.
– de se conformer strictement aux mesures de distanciation sociale annoncées par le gouvernement ; plus d’informations en cliquant ici [4]
Si vous arrivez d’Italie, zone où le virus continue de circuler, astreignez-vous si possible à 14 jours d’auto-isolement même si cela n’est pas obligatoire. Ceci afin de protéger votre entourage direct pendant une probable période d’incubation.
En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer, il convient de ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital, mais, pour ceux qui sont en France, contacter rapidement le SAMU centre 15 en signalant votre voyage ou pour ceux qui sont à l’étranger suivre les consignes données par les autorités locales.

9/ La frontière est-elle fermée ?

La frontière entre l’Italie et la France a toujours été ouverte et l’est encore actuellement.
Des contrôles sont tout de même effectués :
Toute personne entrant en Italie, par quelque moyen que ce soit (voies aérienne, terrestre, maritime, lacustre), est tenue de présenter une déclaration téléchargeable sur le site du ministère de l’intérieur italien. [1] indiquant clairement :
* le motif de son voyage ;
* son adresse de destination et le moyen par lequel il entend la rejoindre (En cas d’impossibilité à rejoindre le domicile mentionné dans la déclaration, l’ASL en lien avec la protection civile déterminent l’habitation où sera effectuée la quatorzaine – aux frais de l’entrant).
* des coordonnées téléphoniques, y compris mobiles, sur lesquelles il peut être joint à tout moment.
De même, pour entrer sur le territoire français, les voyageurs doivent présenter l’attestation de déplacement international. Une fois en France, il est impératif de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire et/ou du justificatif de déplacement professionnel. Tous ces modèles sont téléchargeable sur le site du
ministère de l’intérieur français [5].

Les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen sont fermées depuis le mardi 17 mars midi pour 60 jours. Ce qui signifie que tous les voyages entre les pays non européens et l’Union européenne seront suspendus pendant 60 jours. Les Français qui sont actuellement à l’étranger et souhaitent rentrer pourront bien entendu rejoindre la France.

10/ Peut-on déménager ?

Déménager est encore risqué d’un point de vue sanitaire. Nous faisons appel à votre sens des responsabilités et vous invitons à le reporter au maximum et chercher une autre alternative avec votre propriétaire.
En Italie, les déménagements organisés par une entreprise de déménagement sont autorisés, en revanche ils sont limités, pour un particulier, aux motifs d’urgence décrits plus haut (urgence professionnelle, médicale, familiale).
En France, pour ce qui concerne les déménagements des particuliers, seuls ceux qui ne peuvent pas être reportés sont autorisés. La possibilité de recourir à un déménageur professionnel n’est maintenue que pour des situations très exceptionnelles. Dans tous les cas, nous vous invitons à contacter directement les sociétés de déménagement/transport.

11/ Quand sera-t-il possible de faire du tourisme en Italie ?

Les déplacements touristiques sont actuellement prohibés.

Les autorités italiennes réfléchissent aux modalités de dé-confinement qui permettraient la réouverture des stations balnéaires pour l’été, mais il est impossible de prévoir à quelle date le tourisme international sera à nouveau permis.

12/ Je suis résident français en Italie, puis-je voyager ?

Si vous êtes français mais que vous vivez habituellement en Italie, restez-y, sauf raisons sanitaires impératives. Vous êtes aussi soumis aux mesures italiennes qui limitent les déplacements. Il est recommandé de rester à votre domicile. Seuls les déplacements pour des exigences de travail ou des situations de nécessité démontrées, ou encore pour des motifs de santé sont autorisés. Après le 3 mai, les visites de proches, au sein d’une même région, seront autorisées.
Il est en effet recommandé d’éviter autant que possible les déplacements internationaux, et notamment de voyager vers la France, à moins que des raisons impératives ne vous y contraignent. Limiter au maximum les contacts sociaux – comme le demande la communauté scientifique, c’est aussi limiter les déplacements internationaux.

13/ Je suis étranger et dispose d’un titre de séjour français, je suis de passage en Italie. Puis-je rentrer en France ?

Oui, les ressortissants étrangers munis de titre de séjour pourront, ainsi que leur conjoint et leurs enfants, rejoindre leur domicile en France.
Mais si vous avez une solution d’hébergement en Italie (amis, famille) les autorités italiennes vous demandent de respecter le confinement puisque nos déplacements favorisent la propagation du virus.
Les ordonnances n°2020-328 du 25 mars 2020 et n° 2020-460 du 22 avril 2020 ont prolongé de 6 mois la durée de validité des documents de séjour qui auront expiré entre le 16 mars 2020 et le 15 mai 2020.

14/ Quels sont les moyens de transport pour rentrer en France ?

La compagnie Alitalia opère encore vers la France depuis la plupart des grandes villes italiennes (avec escale à Rome), bien qu’elle ait réduit ses vols. Des vols directs à destination de Paris sont assurés au départ de l’aéroport de Rome Fiumicino. Il est conseillé aux voyageurs de contacter directement la compagnie pour s’assurer que leur vol est maintenu. D’autres compagnies aériennes ont ouverts des vols à la réservation pour les prochaines semaines, mais rien ne confirme que ces vols seront assurés.
Vous pouvez également voyager en voiture (les agences de location sont ouvertes).

15/ Puis-je transiter par l’Italie ?

En Italie, le transit terrestre pour rejoindre son domicile (dans l’UE ou hors UE) est autorisé dans un véhicule privé (voiture, camping-car) mais ne doit pas dépasser 24h (+12h).
Le signalement aux autorités sanitaires reste obligatoire, même pour un simple transit. Au-delà de cette période, la quarantaine devient obligatoire.
Les voyageurs doivent être munis des attestations sur l’honneur correspondantes (modèle italien [6]).
Le transit aéroportuaire est également possible ; d’autre part, deux hôtels sont ouverts dans la zone franche de l’aéroport de Rome-Fiumicino et sont considérés dans la zone de transit. Certains pays imposent des restrictions, totales ou partielles à l’entrée sur leur territoire ; vous devez vous renseigner auprès de
leur représentation diplomatique.
Les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen sont fermées pour les ressortissants non communautaires à compter du 17 mars midi pour 60 jours.

16/ Puis-je transiter par la France ?

Les voyageurs doivent être munis des attestations sur l’honneur correspondantes (modèle français [5]). Les ressortissants de l’Union européenne et ressortissants britanniques, ainsi que les ressortissants islandais, liechtensteinois, norvégiens, andorrans, monégasques, suisses, saint-marinais, citoyens du Saint Siège peuvent transiter par la France pour rejoindre leur domicile, y compris par voie terrestre ; pour les ressortissants de pays tiers, seul le transit en zone
aéroportuaire internationale est permis.
Certains pays imposent des restrictions, totales ou partielles à l’entrée sur leur territoire ; vous devez vous renseigner auprès de leur représentation diplomatique.
Les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen sont fermées pour les ressortissants non communautaires à compter du 17 mars midi pour 60 jours.

17/ Puis-je me rendre à des obsèques?

Malgré les mesures de confinement, il est possible d’aller aux obsèques d’un membre de votre famille; c’est considéré comme un « motif impérieux ».
En Italie, les funérailles peuvent se dérouler en respectant la distance de sécurité d’un mètre entre les personnes (maximum 15 personnes) et en évitant toute forme de rassemblement.
En France, il en va de même mais dans la stricte limite du cercle des intimes, donc en nombre très réduit (20 personnes maximum) et en observant scrupuleusement les gestes barrières.17/ Certificats de vie :
Le GIP Union Retraite a décidé le report des prochaines campagnes de contrôle (envoi aux pensionnés des certificats de vie).
Si vous êtes concerné, vous disposez d’un délai supplémentaire sur le délai indiqué sur votre notification (courrier et/ou e-mail) et sur votre compte en ligne pour retourner vos justificatifs complétés et signés.
La date du 1er juillet 2020 a été fixée comme échéance de l’ensemble des campagnes de contrôle.
Ainsi, tous les pensionnés ayant reçu leur formulaire de vérification d’existence ont jusqu’au 1er juillet 2020 pour le renvoyer à leur caisse de retraite.
Le paiement de vos retraites françaises ne sera pas suspendu pendant ce délai supplémentaire.
Links:
——
[1] https://www.interno.gov.it
[2]
https://it.ambafrance.org/ecrire/ROM01EX00002.comptes.diplomatie.gouv.fr/Groupes/ch/SECURITE%20et%20CRISE/COVID-19/Réponse%20téléphonique/FAQ/le%20site%20du%20Gouvernement
[3]
http://www.salute.gov.it/portale/nuovocoronavirus/dettaglioContenutiNuovoCoronavirus.jsp?lingua=italiano&id=5364&area=nuovoCoronavirus&menu=vuoto
[4] https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus.
[5]
https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-derogatoire-et-justificatif-de-deplacement-professionnel
[6] https://www.interno.gov.it/it

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.