Mobilisation pour le maintien d’un poste de professeur résident au Lycée Chateaubriand de Rome


Courrier des Conseillers consulaires et du Délégué consulaire,  transmis à l’attention du Directeur de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger

Objet : Demande de maintien du Poste de résident en Italien pour la rentrée de septembre 2020

Monsieur Le Directeur de l’AEFE,

Nous souhaitons attirer votre attention sur la décision récente de l’Agence de supprimer un poste de résident d’Italien, au Lycée Chateaubriand de Rome, à la prochaine rentrée scolaire.

Cette annonce, faite lors du Conseil d’établissement du Lycée Chateaubriand le 30 janvier dernier, a surpris et bouleversé tous ses membres.

Comme vous le savez, la place réservée à la langue italienne, à sa culture et à son histoire, est une des clés majeures de la réussite de cette coopération franco-italienne éducative. Alors que nous fêtons cette année les 10 ans de l’ESABAC (possibilité unique pour nos élèves d’obtenir en un seul examen les deux diplômes, baccalauréat et ‘’esame di stato’’), cette suppression de poste de résident serait un très mauvais signal envoyé à tous.

Durant notre mandat de Conseiller consulaire et suite à notre présence régulière dans les conseils d’établissements, nous avons pu observer à plusieurs reprises tant chez les élèves , qu’auprès des parents et enseignants, l’importance de l’enseignement de l’italien et la nécessité de lui réserver une place fondamentale au sein du cursus scolaire.

En pleine réforme du lycée, cette suppression de poste va accentuer inévitablement les difficultés au vu des attentes spécifiques de l’Education Nationale ainsi qu’un déséquilibre des équipes pédagogiques sachant qu’il n’y aura plus qu’un seul poste de résident en Italien au Lycée Chateaubriand.

Or c’est la langue nationale du pays qui nous accueille et bon nombre de nos élèves et de leurs parents verraient cela comme un affront quant à l’importance que le lycée lui accorde.

Par ailleurs, nous vous informons que les enseignants sont déterminés à manifester clairement leur volonté de conserver ce poste. Ils seront en grève le 14 février prochain pour montrer leur opposition à cette mesure.

Nous vous serions donc très reconnaissants, Monsieur le Directeur, d’une part de bien vouloir reconsidérer cette décision qui ne peut que détériorer la qualité de l’enseignement et d’autre part de témoigner ainsi de votre engagement pour le développement d’une politique des langues ambitieuse au sein de nos établissements français à l’étranger.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à notre requête, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l ‘expression de notre plus haute considération.

Les Conseillers consulaires d’Italie du Sud

Gaëlle Barré

Jean-Claude Calisesi

Françoise Manssouri

Geneviève Grégoire-Mursia

Olivier Spiesser

Pierre Zocco ( Délégué consulaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.