Rencontre avec la Présidente de l’Amicale des Français de Naples et de l’Italie du Sud


Valérie Paillard est Présidente de l’Amicale des Français de Naples et de l’Italie du Sud, l’AFNIS, association à but non lucratif qui a pour objectif d’unir les Français vivant à Naples ou en Italie du sud.  Cette association locale a pour vocation de créer des liens entre les Français (ou francophones le souhaitant) installés sur Naples mais également d’aider ceux qui envisagent d’y séjourner pour une durée plus ou moins longue. Elle apporte en outre un soutien matériel, financier, et moral aux ressortissants français en difficulté (chef de famille au chômage, indigents, malades, infirmes, porteur de handicaps) qui vivent à Naples et dans l’Italie du Sud. Nous avons rencontré Valérie afin qu’elle nous parle de son quotidien, entre engagement associatif, passion pour l’Italie et amour pour Naples en particulier.

1. Comment décrirais- tu ton quotidien de Présidente de l’Afnis?

Être présidente de l’Afnis fait partie de mon quotidien. Il suffit d’être à l’écoute des personnes qui viennent nous demander de l’aide, disponible et attentif en respectant leur sensibilité. Je suis orgueilleuse d’être française et je suis solidaire envers ceux qui ont besoin. Le fait d’être Présidente ne peut que me le rappeler un peu plus. Et puis je ne suis pas seule; au sein de notre bureau, il y a Lyliane, Manu, Sibylle, Ljljana, Sofia et Evelyne qui font beaucoup elles aussi. Nous sommes vraiment une belle équipe …je les remercie!

2. Pourquoi as- tu décidé de t’engager au sein du monde associatif?

Je pense que vivre sans penser aux autres est plutôt inutile, peut-être du fait que mon père a dédié du temps aux autres et que, petite, il m’emmenait souvent avec lui. Nous sommes tous prédisposés à aider les personnes. Il y a un proverbe japonais qui dit que si tu allumes une lanterne pour éclairer le chemin d’un voyageur, tu éclaires aussi le tien. C’est très enrichissant d’aider les autres. Par ailleurs, avec la crise des migrants en Europe actuellement, notre devoir de solidarité est total; notre association réfléchit à une action à mener afin de leur venir en aide à notre modeste niveau.

3. Que penses-tu de ta vie de Française en Italie?

Nous, les Français en Italie sommes pour la plupart des privilégiés. Les napolitains nous adorent et aiment tout ce qui est français. Mais il y aussi des personnes qui sont en difficulté, généralement d’un certain âge, et qui ont travaillé toute une vie et se retrouvent avec des retraites misérables. Malheureusement, les Français qui vivent en Italie ne sont pas aidés comme les Français de France. L’Ambassade fait sont possible pour les aider en fonction de leur enveloppe mais il faut répondre à des critères bien précis et souvent ces familles ne répondent pas aux conditions demandées pour obtenir une aide permanente.  Alors notre amicale les aide en leur versant régulièrement une allocation. Nous sommes un soutien moral et financier.

4. Quelles sont les préoccupations des Français à Naples?

Comme je le disais avant , nous sommes bien accueillis ici, nous sommes comme protégés. Mais comme tous ceux qui ont laissé leur terre, nous avons une certaine nostalgie. Nous rêvons de notre maison et de l’endroit où nous sommes nés et où nous avons grandi. Les parfums, les saveurs quotidiennes de notre pays nous manquent. La baguette, le croissant, le vin …Et les français comme moi, même si je vis dans ce pays merveilleux depuis bientôt 30 ans, ont comme préoccupation constante de vouloir rentrer au pays. Et de transmettre à nos enfants le même sentiment d’appartenance que nous ressentons.

www.afnis.com/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.